On a testé pour vous : le Green canyon !

Mais avant ça, une petite transition s’impose. Cela fait largement plus d’un an que je n’ai pas écrit d’article sur mon blog après tout, alors il faut bien une petite explication.

– Tu n’as rien fait pendant un an ?!

– Mais non, au contraire, je n’ai pas arrêté !

Bon, c’est un peu exagéré. Je m’excuse tout de suite auprès de ceux qui triment comme des fous, parce que quand j’ai l’impression d’en faire trop, ça ne veut pas dire que j’en fais beaucoup, hein !

Donc voilà, j’ai « monté » le Collectif Canyon avec Bérenger et Renaud Boulvert au printemps dernier, ce qui nous a pris pas mal d’énergie. Vous pouvez tous aller faire un tour sur le site et sur la page Facebook. Donc dorénavant, la saison de canyon, nous la faisons à trois, et c’est bien pratique sous bien des aspects. Ça ne veut pas dire qu’Expression Verticale ça n’existe plus, attention ! Disons que je travaille pour deux structures parallèlement. Mais tout ça nous importe peu en réalité, alors j’avance.

J’ai également travaillé pour le club d’escalade de Cagnes sur mer, et j’ai participé à refaire le site internet que vous pouvez aller voir ici. C’est un blog comme celui-ci, et vous verrez pas mal d’articles à mon nom (Sylvain, pas Expression Verticale !)

En plus de ça, j’ai continué les cycles ESAPS avec l’UCPA après quelques petites modifications de status. Dorénavant, c’est Activ’Roc qui prend en charge la gestion et nous sommes 4 à travailler sur le dispositif, ce qui n’est pas plus mal vu la charge de travail. La page Facebook, c’est encore moi qui l’ai créée…

Vous l’aurez compris, à se battre sur tous les fronts, on s’oublie un peu ! Alors je reviens dire ici que je suis toujours présent, et un tout petit peu plus actif sur la page Facebook d’Expression Verticale où vous trouverez les liens vers tout ce que je fais ! Donc l’important, c’est de liker cette page !

– Bon, sérieusement, c’est quoi le titre de cet article, on ne comprend rien !

– Oui, j’y viens ! Deux secondes !

Alors voilà, comme chaque année depuis 3 ans, nous essayons avec Marion de partir en mai pour un voyage un peu sympa. Pour l’instant, notre petit budget nous oblige à aller vers l’Asie et en 2016, c’est l’Indonésie qui a été choisie. Java et Bali. Ça fait rêver, je sais. Bon, je ne vais pas raconter le voyage, parce que ce n’est pas le propos, mais juste une petite activité à la demi-journée que nous avons eu l’occasion de faire proche d’un petit bled de pêcheurs au sud de West Java appelé Batu Karas : le Green canyon !

RIMG1456

Je mets en garde maintenant, parce qu’il est vrai que j’avais eu une énorme envie de faire du canyoning pendant ce trip. Mais en mode backpacker comme nous voyageons, vous imaginez bien qu’il serait un peu compliqué de se trimballer avec des combis et quelques rouleaux de corde sous le bras. J’avais donc regardé les propositions de guidage sur internet et j’avais vite déchanté… Il est possible de faire du canyoning sur Java et Bali, mais les prix sont exorbitants !!! Sur Bali, le prix du canyon journée va jusqu’à 245$ !!! WTF ! C’est la seule activité où les tarifs dépassent largement ceux pratiqués chez nous ! A ce prix là, autant aller faire une dépose hélico dans le Tessin, non ? Et encore au départ direct de Nice !

RIMG1442

Donc, après mûre réflexion de 5 secondes, je m’étais dit tant pis, le canyoning dans la jungle, ce sera quand je serai riche, vieux et c… Qui a dit que je n’avais plus qu’à devenir riche ?

– Mais alors, le Green Canyon, c’est quoi ?

Alors le Green Canyon, c’est pas vraiment un canyon, c’est un peu comme le Loup ! (Et bim, dans ta gueule, le Loup !) C’est une randonnée aquatique. Ils appellent ça du body rafting là-bas. Et c’est bien choisi parce que la rivière est grosse et on fait en fait pas mal de floating, avec quelques sauts. Mais l’intérêt, il est surtout lié au cadre. Parce qu’une rivière dans la jungle, moi je n’avais jamais vu !

RIMG1499

Alors voilà, pour la modique somme de 200000 idr, soit a peu près 13€, on te fournit un gilet de sauvetage, un casque bien pourri et le dernier modèle de five.ten (cf les photos), on t’amène au départ dans la benne d’un petit camion, tu descends la rivière avec 2 guides (nous on était un groupe de 6 personnes à peine), et tu rentres en bateau. Non, Expression Verticale ne désire pas s’aligner sur les tarifs javanais. Par contre, sur les tarifs balinais cités plus haut…

RIMG1506

Après une bonne demi-heure de route/piste chaotique, quelques minutes de marche pour descendre dans la vallée, nous rejoignons la Green River qui, en fait est plutôt une Brown river. Oui, il a malheureusement plu les jours précédents et c’est dans de l’eau bien marron que nous commençons à descendre. Bah, TII (This is Indonesia) comme ils disent aux touristes. Alors voilà, sous la responsabilité (je me demande bien à quel niveau d’ailleurs) de nos guides (pardon, je n’ai rien compris à leurs noms) en qui nous faisons totalement confiance, nous nous engageons dans les zones de nage tranquille, de floating parfois assez sportif, et de petites marches sur le côté de la rivière pour éviter les zones de rapide un peu dangereuses. Ça se passe bien, les gars sont plutôt pros, et on est en confiance, même si on ne comprend rien à ce qu’ils disent. On suit la petite famille qui est avec nous. Quelques sauts ponctuent la descente mais assez peu au final. Mais on s’en fout, on s’amuse quand même et surtout, on s’émerveille d’être là, au beau milieu de la jungle, à regarder attentivement les rives en espérant voir débarquer un rhinocéros, un papou, un léopard ou un orang-outang. Bien sûr, on ne verra rien de tout ça. Juste des légions entières de tout petits crabes blancs. Mais quand même, c’est un cadre qui laisse un peu libre court à l’imaginaire…

RIMG1591

Plus nous avançons dans la journée, plus la rivière est belle. Après une petite pause nouilles instantanées et café, nous arrivons dans la zone finale, la plus encaissée et la plus jolie, se terminant par une grotte un peu comme dans la Maglia mais en largement plus grand. C’est beau, vraiment, et les photos ne rendent malheureusement pas honneur à la majesté du lieu. Bref, nous en avons pour notre argent. Largement. De là, nous embarquons sur un beau petit bateau et nous finissons de descendre la rivière jusqu’à la base. On profite une dernière fois des paysages, qui s’urbanisent au fur et à mesure qu’on descend avant de rendre le matériel et rentrer à la guest house. Une journée excellente !

Ce contenu a été publié dans Canyoning, Sorties perso, Vidéo, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *