Quelques canyons d’inter saison

La saison touristique terminée, il est temps de sortir des sentiers battus. Certes, à titre professionnel, je tourne essentiellement dans quelques canyons classiques et ludiques. Mais lorsque j’ai le temps, j’enfile la néoprène pour des canyons que je ne connais pas ou peu, où la composante aquatique laisse souvent place à la verticalité. Certes, les canyons aquatiques des Alpes Maritimes ferment au 31 octobre. Mais il nous reste un nombre assez conséquent de canyons dits « secs » qu’il est possible de parcourir pendant la période hivernale avec parfois des débits conséquents après une bonne période pluie. Petit tour des canyons déjà parcourus cette année.

Touët Touët

Le ravin de St Martin

Au départ de Bairols, village perché et méconnu de la vallée de la Tinée, ce ravin présente un débit faible et il faut attendre quelques belles précipitations pour espérer s’amuser dans l’eau. Un très beau vallon forestier ponctué de quelques encaissements et de belles cascades dont une superbe pendulaire de 85m. Un régal !

Le ravin de St Jean

Situé dans les Alpes de Haute Provence, non loin d’Annot, ce ravin n’est pas vraiment inconnu des professionnels du coin. Une marche d’approche agréable, pas de navette, et un vallon bien creusé pour un bon nombre de cascades plutôt courtes. Quelques sauts également pour agrémenter le tout et vous avez un joli canyon assez complet qui ne rivalisera pas avec nos must du 06, mais qui vaut le coup d’oeil.

La clue du Chaudan

Parmi les canyons les plus éloignés du département, la clue du Chaudan doit faire partie du top de la liste. Au départ d’Entraunes, cette belle rivière offre tous les ingrédients d’un joli canyon d’initiation. Une roche sculptée, des sauts, des toboggans, et même un rappel de 30m pour le final. Dommage qu’il soit si loin !

Le vallon de Touët

Ce vallon est un mini canyon de 4 cascades quasiment sec toute l’année. Il coule seulement après de fortes pluies. Très facile d’accès, c’est le canyon le plus urbain que je connaisse. La dernière cascade arrive directement dans le village de Touët sur Var et le ruisseau continue en passant sous l’église ! A faire quand on en a l’occasion.

Le Vallon de Valcros

Le voisin du vallon de Touët, beaucoup plus sauvage et encore moins aquatique. Son seul intérêt réside dans une belle cascade de 75m en fil d’araignée. Pas facile d’y trouver de l’eau, mais complète bien une journée avec le vallon cité au dessus.

Le ruisseau de Ciambairo

Une belle surprise que ce canyon situé non loin de Menton, tout poche d’un site d’escalade que tout grimpeur qui se respecte connait : Castillon. La rivière n’offre pas d’encaissement incroyable et serpente parmi les arbres. C’est beau, quelques vasques permettent des sauts avant d’arriver à la belle C65.

Le vallon du Tunnel

Nettement moins pratiqué que la cascade de Courmes voisine, ce canyon est en réalité un grand rappel de 90m pendulaire, dont le caractère aquatique est si peu marqué qu’il faut bien calculer son coup pour avoir de l’eau. Lorsque l’eau et présente avec le soleil, cela peut donner lieu à un moment enchanteur…

Ce contenu a été publié dans Sorties perso, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *