Riolan : le meilleur ou le pire ?

La clue de Riolan est un canyon de la vallée de l’Estéron très reconnu dans les Alpes Maritimes. Certains le placent même à égalité avec la clue de la Maglia. Pour ma part, ce n’est pas un canyon que j’apprécie énormément, parce que ce que j’aime lorsque je fais du canyoning, c’est de l’action. Le côté contemplatif est important bien sûr, mais il m’apparaît que dans le Riolan, il est trop prédominant. De longues nages dans des biefs étroits infinis, torturés d’une beauté minérale, c’est ça le Riolan. Et je comprends que ça puisse plaire. Mais au niveau action, il ne se passe pas grand chose. Quelques sauts, quelques petits toboggans, deux ou trois ateliers à corde, beaucoup de désescalade mais rien de plus. Mais c’est vrai que l’on en prend plein les yeux. L’environnement est tout simplement superbe, les étroitures vraiment… étroites et le canyon est long et fatiguant. A ne pas prendre à la légère. Et d’autant plus avec les conditions plus que moyennes de visibilité que nous avons eues cette années ! Pour les chanceux et ceux qui se lèvent tôt, les eaux du Riolan peuvent être magnifiques, d’un vert pâle particulièrement esthétique si la lumière rentre un peu dans le canyon. Cette année, on a eu droit à du marron clair turbide. Pas facile de marcher ou de sauter dans ces conditions. Les déplacements sont lents et maladroits et vraiment éreintants. Et ça rend un peu moins bien sur les photos. Et en parlant de ça, voici ma petite sélection :

Ce contenu a été publié dans Sorties professionnelles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *