Un peu de reconnaissance

En ce mois de juin à la météo capricieuse et aux annulations abondantes (un coup trop chaud, un coup trop de pluie…), je profite de quelques journées de liberté pour aller repérer deux canyons que j’avais en vue depuis quelque temps : la Siagne de la Pare et le Gours du Ray.

Désescalade Désescalade

 Siagne de la Pare est un vallon plus qu’un canyon. Quelques courts encaissements ponctuent cette descente au caractère aquatique bien marqué. Le débit est fort mais la rivière est large, et les zones de nage sont nombreuses. Le vallon est bien ensoleillé et l’eau très claire, ce qui nous donne une belle lumière. De quoi qualifier cette balade de très jolie. Petite particularité du canyon : les piscines à débordement. Je ne saurai expliquer pourquoi on ne voit pas ce phénomène ailleurs dans le département, ou en tout cas pas aussi marqué. Peut-être est-ce du à la présence d’algues particulières… Quoiqu’il en soit, les vasques sont souvent bordées de tufs et créent des empilements de petites piscines assez admirables.

Piscines à débordement Piscines à débordement

Vous l’aurez compris, le canyon est très beau. Mais cela suffit-il ? Pas vraiment. Le problème est qu’il ne se passe pas grand chose tout au long des 2h30 de descente. Les quelques sauts et mini-rappels sont trop rares pour présenter un intérêt particulier. Les toboggans ne sont pas conseillés tant la roche est abrasive. Dommage. De plus, la marche de retour n’est pas à prendre à la légère avec une partie raide à parcourir à l’aide de quelques mains courantes. Point positif, de nouveau, le paysage est grandiose.

C’est donc un canyon que je ne vendrai pas à mes clients. C’est plus une randonnée sympathique à faire quand on a envie de se perdre et de se mettre au frais.

Le Gours du Ray, en revanche, m’a semblé bien plus intéressant à titre professionnel. Voilà un canyon adapté à un public famille. Le canyon se situe sous Gréolières, dans le Loup. Le débit est donc assez important (pas d’assèchement en milieu de saison) et les jeux d’eau sont nombreux. La descente est courte mais on peu faire et refaire de nombreux sauts. Le vallon n’est pas étroit et bien ensoleillé le matin. Sans être époustouflants, les paysages sont plus atypiques que le classique plus bas dans la vallée. Bref, un canyon ludique à pratiquer avec des groupes en mode jeu détente.

Ce contenu a été publié dans Sorties professionnelles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Un peu de reconnaissance

  1. cyrille dit :

    Salut les gars
    Alors vous faites du repérage en ce moment.
    cool les photos et comme d’habitude les articles sont vraiment sympa à la prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *